Accueil Actualités Biothérapies : un message vole dans l’air du temps …

Biothérapies : un message vole dans l’air du temps …

Par Johan LEQUIPE

Une information circule depuis peu sur la prescription possible de biothérapie par les spécialistes en allergologie.

En effet, l’ANSM a revu, suite à une discussion avec les représentants du Conseil National de Professionnel d’allergologie, les conditions de prescription de biothérapies présentant une indication dans l’asthme et la dermatite atopique. Les traitements concernés sont :

  • le dupilumab / Dupixent® : anti récepteur de IL-4/ IL-3 indiqué dans la dermatite atopique (DA) modéré à sévère de l’adulte et adolescent de plus de 12 ans et dans la DA sévère de l’enfant de 6-11 ans, ainsi que dans l’asthme sévère avec inflammation Th2 chez l’adulte et adolescent de 12 ans et plus
  • l’omalizumab / Xolair® : anti IgE indiqué dans l’asthme sévère allergique de l’adulte et adolescent et de l’enfant de 6 ans et plus ainsi que dans l’urticaire chronique spontanée chez les adultes et adolescents de 12 ans et plus et plus récemment dans la polypose naso-sinusienne des 18 ans et plus insuffisamment contrôlé par les Corticostéroïdes nasaux
  • le benralizumab / Farenza® : anti IL-5 Récepteur indiqué dans l’asthme sévère à éosinophiles
  • le mépolizumab / Nucala® : anti IL-5 indiqué dans l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles chez les patients de 6 ans et plus
  • le reslizumab / Cinqareo® : anti IL-5 indiqué dans l’asthme sévère réfractaire à éosinophiles
  • l’upadacitinib / Rinvoq® : inhibiteur sélectif et réversible des JAK (anti JAK) sous forme comprimé indiqué dans le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère

Il faut bien noter que selon ce communiqué, qui annonce symboliquement une évolution dans les possibilités thérapeutiques de la spécialité d’Allergologie clinique, seuls les allergologues hospitaliers pourront initier un traitement avec l’une de ces biothérapies. Les allergologues libéraux ne pourront réaliser que des renouvellement avec une limite d’un an.

Vous aimerez aussi