VOUS ÊTES ICI > Asthme dû a la poussière d'ail, aux épices et aromates

Asthme dû a la poussière d'ail, aux épices et aromates


Agent(s) : AIL, ANIS, ASPERGE, CANNELLE, CLOU DE GIROFLE, FEUILLE DE LAURIER, GRAINE D'OIGNON ROUGE, MUSCADE, NAVET, OIGNON, PIMENT, POIREAU, ROMARIN,
Métier(s) : AGRICULTEUR, BOUCHER, CUISINIER, INDUSTRIE ALIMENTAIRE,

Conditions

L'antigène est commun pour la famille des liliacées : possibilités de réactions croisées avec les autres membres de la famille : oignon, asperge, ciboulette... Par contre, l'antigène est différent entre l'oignon rouge et les graines d'oignon (cas d'asthme lors de l'ensachage). Un cas d'asthme a été décrit après inhalation de farine d'orge. Un cas d'asthme a également été décrit après ingestion de bière. Il existe des antigénicités croisées partielles avec les pollens de graminées et de chénopodes, surtout dans la famille des liliacés. En Hollande, un grand nombre de cas de sensibilisation aux pollens et aux feuilles de piment ont été décrits. Récemment, une dermite de contact professionnelle a été décrite sans asthme lors de la manipulation du navet (Brassica napa). Un cas de conjonctivite dû aux feuilles et aux bulbes du poireau a été démontré. Des IgE spécifiques (protéines de 18 et de 15 Kda) ont été retrouvées. Ces IgE spécifiques sont différentes des profilines Betv2.Dans des usines ou l'on broye les épices, trois ouvriers ont déclanché des AP. Dans ces usines le taux de poussiéres trés important (> 10 mg/m3). Il existe de multiples sensibilisations: oignon, ail,piment dont le PM varie de 40 à 52 kDa et égallement des sensibilisations à des profilines (syndrome pollen-aliment).

Symptômes

Rhino-conjonctivite, asthme, et eczéma. Des réactions anaphylactiques sont possibles par ingestion d'ail cru chez les sujets sensibilisés.

Incidences

Affection rare.Le terrain atopique prédispose. Mécanisme de sensibilisation à IgE.

Diagnostic

Prick test avec l'extrait d'ail : dose de départ : 1/100000 P/V ou avec des extraits commercialisés. Dosages immunologiques : ImmunoCAP ail (f47),anis(f271), anis (f271), asperge(Rf261), cannelle (Rf220), clou de girofle (f268), laurier (feuille)(f278), muscade (noix)(Rf282), oignon(f48) piment (f279) et PTRIA. Pour les autres aromates, les extraits doivent être préparés extemporanément. La rhinomanométrie antérieure est significative si la mesure des résistances est supérieure à 100% de la valeur de base.

Bibliographie

Int Arch Allergy Immunol 2010,152:271-8 van der Walt A et al
Allergy 2005,60:132-133 Armentia A. et al.
Allergy 2003,58:1198-1199 Munoz-Bellido F.J. et al.
Allergol. Immunopath. 2002,30:295 Jimenez-Timon A. et al.
Clin. Exp. All. 2002,32:434 Groenewoud et al.
Allergy 1998,53:1216 Lopez Rubio A. et al.
J. Allergy Clin. Immunol. 1997,100:734 - Añibarro Belén et al.
Allergy 1996,51:647
Allergy 1996,51:337
Allergy 1995,98:690
J. Allergy. Clin. Immunol. 1982,69:448.
J. Allergy. Clin. Immunol. 1981,68:156.
Rev. Fr. Allergol. 1980,20:145.

Tableau

Régime Général n°65 et n°66
Régime Agricole n°44 et n°45