VOUS ÊTES ICI > Asthme dû aux sels de chrome

Asthme dû aux sels de chrome


Agent(s) : ACIDE CHROMIQUE, BICHROMATE DE POTASSIUM, CHROMATE DE ZINC, CHROME HEXAVALENT, OXYDE DE CHROME, POLYMERES SUPERABSORBANTS,
Métier(s) : CHROMAGE ELECTROLYTIQUE, INDUSTRIE DE L’HYGIENE, INDUSTRIE DES CERAMIQUES, INDUSTRIE DU BATIMENT, INDUSTRIE TEXTILE, MAÇON, METALLURGISTE, PEINTRE, PHOTOGRAPHE, SOUDEUR, TAILLEUR DE PIERRE, TANNEUR, TECHNICIEN DE LABORATOIRE D’OPTIQUE,

Conditions

Le chrome hexavalent (Cr[VI]) en suspension dans l'air est cancérogène par voie respiratoire pour l'homme, mais c'est également un allergène. L'évaluation du taux de Cr[VI] dans l'air et de sa solubilité est très importante. Le chrome est utilisé dans le chromage électrolytique, le polissage, la peinture au jaune de chrome, la production de l'aluminium, la soudure d'acier inoxydable et la fabrication du chrome métal. Le ciment utilisé par les maçons peut générer de l'asthme. Les tailleurs de pierre sont parfois exposés à de la poussière contenant du chrome. Ce chrome proviendrait du tranchant du métal de l'outil utilisé pour la taille.

Symptômes

Crises d'asthme au travail et/ou après le travail, avec toux et oppression thoracique, parfois violentes et évoluant vers une dyspnée permanente. Rhinite hémorragique et douleurs nasales. Poussées d'oedème du visage et d'urticaire; eczéma de contact. Des cancers de la sphère ORL ont été décrits.

Incidences

Incidence : moins bien connue pour l'asthme que pour les dermatoses et les atteintes nasales dues aux chromates. Le délai de sensibilisation va de quelques jours à quelques années. Le rôle prédisposant de l'atopie n'a pas été prouvé.Mécanisme à IgE mais les tests cutanés avec les conjugués instables sont souvent négatifs. L'effet caustique des sels de chrome est très important. Des atteintes alvéolaires d'origine toxique ont été mentionnées ainsi que des RADS (ou asthme induit par les irritants - Syndrome de Brooks).

Diagnostic

Prick test : 0.1, 1, 5, 10 mg/ml Cr2(SO4)3.Dosage immunologique : ImmunoCAP au Cr2(SO4)3 couplé à l'HSA (couplage spécial-PHARMACIA). Le test de provocation bronchique réaliste en milieu hospitalier est parfois réalisé avec le bichromate de potassium. Le bichromate est utilisé à 0,3% pendant 60 secondes. En plus du risque habituel des TPB, il y a eu des accidents tensionnels lors de ce test. Dans la métallurgie, des sensibilisations concomitantes sont décrites aux sels de chrome et de nickel.

Bibliographie

Arerugi 2006,55:1556-1561 Onizuka R. et al.
Arch. Bronconeumol. 2006,42:302-306 Cruz M.J et al.
INRS 2004 ND2209 Ashley K.E. et al.
Inter. Arch. Occup. Environ. Health 2006,10:1-4 Soumis à publication Fernandez-Nietto M. et al.
INRS 2000 DMT 82 TR 25 page 153 Rosenberg N.
Thorax 1997,52:28 - Bright P. et al.
Am. J. Ind. Med 1998,34:169 - De Raeve H. et al.
Fiche All. Resp. Prof. n°14 INRS
Fol. All. Imm. and Clin. 1985,32:21;
Clin. All. 1980,10:151;
Jap. J. Allergy 1972,21:665;
Arch. Mal. Prof. 1989 ;1957,18:284;
J. Allergy Clin. Immunol. 1986,77:451;
J. Allergy Clin. Immunol. 1983,72:407;

Tableau

Régime Général n°10 et n°10 bis