VOUS ÊTES ICI > Asthme dû aux dérives de pyrolyse

Asthme dû aux dérives de pyrolyse


Agent(s) : ANHYDRIDE PHTALIQUE, CFC, FREON, PHTALATE-DIOCTYL, PVC,
Métier(s) : INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE ALIMENTAIRE, INDUSTRIE DES BOUTEILLES EN PLASTIQUE, POMPIER,

Conditions

Soudure à chaud des emballages plastiques. Pathologie connue sous le nom de maladie des emballeurs de viande. Travail sur les chaines de production des bouteilles plastiques. Une métaanalyse du rôle de l'exposition aux phtalates émis lors de la combustion du PVC a permis de constater qu'il existe une relation positive entre l'apparition de l'asthme et des allergies et l'augmentation du taux des phtalates.

Symptômes

Toux, expectoration et asthme apparaissent, d'abord liés au travail puis persistent en dehors. Rhinite et conjonctivite irritative avec céphalées. Possibilité d'asthme aigu. Un challenge expérimental avec des produits de dégradation du PVC a montré une augmentation des signes cliniques pour 50% des sujets testés le lendemain du test. Les modifications des paramètres ventilatoires n'étaient pas significatives.

Incidences

Incidence : très augmentée chez les tabagiques. Mécanisme à IgE. Chez les pompiers soumis à de grandes quantités de produits de combustion du PVC, on trouve des RADS (ou asthme induit par les irritants - Syndrome de Brooks). D'autre part, l'inhalation accidentelle de bromochlorodifluorométhane (CBRCLF2) ou Halon 1211 issu de la combustion des extincteurs entraîne également des RADS (4 cas décrits en 2004). Dans les usines de revêtement en plastique, il existe des émissions permettant de détecter la dégradation du matériel en fabrication. Ces VOCs sont le témoignage de la dégradation du PVC. Lors de la dégradation du fréon utilisé dans les appareils de réfrigération, il se dégage des CFC, des chlorines et de l'hydrogène fluoré qui peuvent être extrêmement toxiques. A long terme, ces émanations entraînent une BPCO. Le tabac a un rôle aggravant.

Diagnostic

Prick test ou IDR avec PA-HSA ; Scratch test 6,8 x 10-3 mol/l.Dosages immunologiques : PTRIA avec PA-HSA ou PA-BSA, ImmunoCAP anhydride phtalique(k79). Test de provocation bronchique en secteur hospitalier.

Bibliographie

Allergy. 2009 Jul;64:1099-100. Moore VC et al
Environ. Health Perspect. 2008,116:845-853 Jaakkola JJ et al.
Environ. Health Perspect. 2006,114:1409-1413 Tuomainen A. et al.
Occup. Environ. Med. 2004,61:712-714 Matrat M. et al.
Arch. Bronchoneumol. 2003,39:324-326 Munoz X. et al.
Int. Arch. Occup. Environ Health 2004,77:222-226 Tuomainen A. et al.
Scand. J. Work Environ. Health 2003,29:71-77 Piirila P. et al.
INRS 2000 DMT 82 TR 25 page 153 Rosenberg N
Med. Lav. 1999,90:513 - Cipolla C. et al.
Arch. Environ. Health 1989,44:30
A. J. Ind. Med. 1988,14:273
Am. Rev. Resp. Dis. 1976,113:701
J. Allergy Clin. Immunol.1982,69:311

Tableau

Régime Général n°66