VOUS ÊTES ICI > Asthme dû aux anesthésiques

Asthme dû aux anesthésiques


Agent(s) : ISOFLURANE, SEVOFLURANE,
Métier(s) : INFIRMIERE ANESTHESISTE,

Conditions

L'asthme est apparu après une exposition au risque de 4 ans dans un cas, 17 ans dans le deuxième, et de 3 ans dans le troisième cas. Actuellement, ce sont les seuls cas publiés dans la littérature.

Symptômes

Des dermites de contact dues aux vapeurs d'isoflurane ont été décrites en 2000. Les trois infirmières ont présenté des manifestations respiratoires soit quelques minutes après le début du travail, avec amélioration des symptômes après avoir quitté la salle d'opération, soit tardivement. Une personne a présenté un rash cutané et un gonflement du visage. Dans un des cas, l'infirmière a subi une anesthésie avec ces produits et elle a développé une réaction anaphylactique. La rhinite est toujours présente.

Incidences

Rare, trois cas décrits. Le mécanisme est probablement inflammatoire. Seul l'halothane a ce jour a été reconnu comme pourvoyeur de pathologie professionnelle (hépatite tab 89 RG).

Diagnostic

La DLmétacholine a été pratiquée et elle est chaque fois positive. Le suivi du Débit mètre de Pointe plusieurs heures après l'exposition a permis de mettre en évidence des réactions retardées.

Bibliographie

Allergy 2006,61:1485-1486 Vellore A.D. et al.

Tableau