VOUS ÊTES ICI > Asthme dû à l'inhalation de poudre d'oeuf de poule

Asthme dû à l'inhalation de poudre d'oeuf de poule


Agent(s) : OEUFS, OVALBUMINE, VITELLUS,
Métier(s) : BOULANGER, CUISINIER, INDUSTRIE ALIMENTAIRE, PATISSIER,

Conditions

Pulvérisation et badigeonnage des aliments avec une solution à base de jaune d'oeuf. Préparation de poudre d'oeuf. Une étude américaine de 2001, faites dans des usines où l'on traite des oeufs montre qu'il est possible d'évaluer les taux de protéines (ovalbumine, ovomucoïde et lysozyme) dans l'atmosphère. Le taux le plus élevé se retrouve dans la partie de l'usine où les oeufs sont cassés (breaking room).

Symptômes

Asthme, toux et oppression respiratoire, survenant en début et à la fin de la période de travail. Possibilité de réactions anaphylactiques après ingestion d'oeuf, de même après sensibilisation professionnelle, on peut observer un "egg egg" syndrome.

Incidences

Incidence faible du fait du peu de sujets concernés par ce geste professionnel. L'atopie n'est pas constante. Mécanisme IgE dépendant. Les IgE spécifiques ont été mises en évidence à des taux importants, surtout pour l'ovomucoïde et l'ovalbuline.

Diagnostic

Prick test avec l'oeuf entier ou ses constituants (inconstants).Dosages immunologiques : ImmunoCAP blanc d'oeuf(f1), jaune d'oeuf(f75), oeuf entier(f245), ovalbumine(f232). Test de provocation bronchique réaliste en milieu hospitalier et surveillance des débits bronchiques pendant le travail.

Bibliographie

J. Investig. Allergol. Clin. Immunol. 2001,11:89 - Leser C. et al.
Appl. Occup. Environ. Hyg. 2001,16:660 - Boeninger MF et al.
Jap. J. Allergol. 1972,21:665
Ann. Intern. Med. 1973,78:888;
MMWR 1987,36:23;
J. Allergy Clin. Immunol. 1987,80:791;
J. Allergy Clin. Immunol. 1982,69:55;
Jama 1987,20:257;
Am. J. Ind. Med. 1987,12:205;
Chest 1985,88:740;
Clin. Allergy 1983,13:427;

Tableau

Régime Général n°66