VOUS ÊTES ICI > Asthme dû à la colophane et substituts

Asthme dû à la colophane et substituts


Agent(s) : ACIDE ABIETIQUE, ACIDE DODECANEDIOIQUE, ALDEHYDES DE PYROLYSE, COLOPHANE, ESSENCE DE TEREBENTHINE, ROSINE, TELUX,
Métier(s) : DENTISTERIE, ELECTRONIQUE, ESTHETICIENNE, INDUSTRIE DES ADHESIFS, INDUSTRIE DES PNEUMATIQUES, SOUDEUR, VOLAILLER,

Conditions

La colophane (ou rosine) est un produit naturel dérivé de la résine des conifères. La pyrolyse de la colophane produit les fumées toxiques que les travailleurs inhalent. Le TELUX®, produit utilisé en remplacement chez les sujets à risques par rapport à la colophane, peut également induire de l'asthme. Ces aldéhydes de pyrolyse peuvent également entraîner des RADS (ou asthme induit par les irritants - Syndrome de Brooks). Dans l'industrie de la fabrication du linoléum, l'importance des signes cliniques d'asthme et du risque carcinogènique a conduit à mettre en place des mesures de prévention tenant compte des normes relatives d'exposition au risque. En dentisterie, la colophane peut être impliquée car elle est présente dans le matériel utilisé pour prendre les empreintes. L'utilisation des solvants organiques peut créer des AP et des eczéma. La térébenthine utilisée comme diluant pour la peinture à l'huile,et, le benzène, le toluène, le xylène et le n-hexane comme solvants des graisses utilisés pour l'entretien des moteurs sont impliqués.

Symptômes

Conjonctivite, rhinite, asthme et oppression respiratoire apparaissent après plusieurs années d'exposition au risque ou très précocement. Fièvre et myalgie peuvent être associées. Il existe une pathologie dermatologique due à la colophane et aux résines : l'eczéma.

Incidences

Le pourcentage des sujets atteints varie de 4 à 20% suivant les auteurs. L'atopie n'est pas un facteur de risque supplémentaire mais les sujets atopiques semblent plus gravement atteints. Aucun mécanisme immunologique n'a pu être démontré. Chez l'animal (rat) une action toxique directe existe (Altman L.C.Studies on the pathogenis of pine resin and wood induced lung disease Am. Rev. Resp. Dis. 1989). Le seuil reconnu par l'ACGIH pour les produits de décomposition des fils de soudure exprimé en aldéhyde formique est : TLV=0.1 mg/m3.L'acide dodecanedioique peut parfois remplacer la colophane comme gel pour les soudures électroniques : un premier cas d'asthme professionnel avec ce produit a été démontré.Une meta-analyse en 2012 confirme le risque d'asthme chez les soudeurs de l'industrie électronique.

Diagnostic

Le test de provocation bronchique (à l'hôpital) par inhalation est le seul test décisif. Le suivi de l'évolution des paramètres ventilatoires sur les lieux du travail est également très important. Le dosage urinaire de l'acide déhydroabiétique serait un bon moyen diagnostique. Le taux de cet acide dans les urines est proportionnel à l'exposition au risque.La mesure du taux urinaire de l'acide déhydroabiétique serait un bon marqueur de l'exposition à la colophane chez les soudeurs. Le passage cutané du produit est fortement suspecté.

Bibliographie


Environ Health Prev Med 2012, 17:183-90 Mendy A et al

Int J Occup Med Environ Health 2009, 22:293-5 Dudek Wet al
Am J Ind Med 2009, 52: 973-81 Bunn TL et al

Allergy 2009,64:1099-1100 Moore VC et al.
Occup. Med. (Lond) 2007,57:362-366 Baldwin PE et al.
Rev. Mal. Respir. 2005,27 Soumis à publication Thorette C. et al.
G. Ital. Med. Lav. Ergon. 2003,25:184-185 Pace ML et al.
Occup. Med. 2001,51:507 - Jones K. et al.
INRS 2000 DMT 82 TR 25 page 153 Rosenberg N.
Clin. Exp. Allergy 1992,22:99
Fiche Allerg. Resp. Prof. INRS n°3;
Clin. Immunol. Allergy 1984,4:55;
Clin. Immunol. Allergy 1984,4:83;
Thorax 1982,37:348;
Thorax 1981,36:828;
Eur. J. Resp. Dis. 1983,64:241;
Eur. J. Resp. Dis. 1982,63(suppl.123):65;
Clin. Allergy 1980,10:137;
Clin. Allergy 1981,11:395;
Clin. Allergy 1976,6:577;

Tableau

Régime Général n°65 et n°66
Régime Agricole n°45A